Vous êtes dans : Accueil > Accès directs > Actualités > Concertation, c'est bien avancée !

Concertation, c'est bien avancée !

Depuis 2020 et le renouvellement des équipes municipales, le comité syndical de l’Etablissement Public d'Aménagement et de Gestion de l'Eau a été fortement renouvelé. De plus, le Syndicat d'Aménagement du Bassin de la Vienne coordonne ou participe à plusieurs contrats territoriaux des milieux aquatiques, outils technico-financiers contractualisés avec l’Agence de l'Eau Loire Bretagne et la Région Nouvelle-Aquitaine. Les 2 principaux contrats sont arrivés à échéance fin 2019 et fin 2020. Enfin, les incidences des changements climatiques sont désormais fortement visibles sur nos territoires Limousin jusqu’alors assez préservés mettant en évidence de nouveaux enjeux quant à la gestion de la ressource en Eau.

Au regard de ces 3 éléments, il a semblé que le moment était opportun pour initier une large concertation avec non seulement les élu(e)s mais aussi une quarantaine de structures, organismes, partenaires pour :

  • Partager un nouveau diagnostic et les enjeux de la gestion de la ressource dans le cadre d’un plan local d’adaptation aux changements climatiques
  • Définir des objectifs communs à tous les acteurs
  • Identifier certaines typologies d’actions à mettre en œuvre.

 

Aussi, après une première phase de diagnostic et d’entretiens, 3 journées de travail se déroulent pour aboutir à un arbre de décision qui définira la stratégie, la feuille de route de l’Etablissement Public d'Aménagement et de Gestion de l'Eau pour une première période de 2022 à 2027 :

  • Le 15 janvier avec les élu(e)s du Syndicat d'Aménagement du Bassin de la Vienne pour appréhender les problématiques posées car on ne gère bien que ce qu’on connait ou comprend bien. Il s’agissait à la fois d’une journée de formation et d’interrogations où, aidé d’un prestataire, des modalités d’animation adaptée ont permis à tous les élus de s’exprimer et de débattre sur les enjeux de la ressource en eau.
  • Le 27 janvier a été ouvert à tous les acteurs environnementaux, institutionnels, économiques, …il s’agit alors, autour de 2 ateliers pratiques, de sensibiliser aux actions menées par le syndicat et celles à mettre en œuvre pour poser un référentiel stratégique d’une nouvelle gestion de la ressource. Les participants seront amenés à échanger sur diverses problématiques agricoles, de continuité écologique, du positionnement des étangs, de milieux naturels et des zones humides, de la gestion forestière, d’eau potable, …
  • Le 24 février autour d’un forum d’actions car les changements climatiques conduisent les opérateurs à innover mais aussi à agir plus vite et plus fort.

A l’issue de toutes ces phases de travail, il s’agira alors aux élu(e)s de l’EPAGE de positionner des priorités d’intervention selon 5 zonages identifiés (état des masses d’eau inscrites dans le SDAGE, inondations, sécheresse, biodiversité et aire d’alimentation des captages AEP) pour construire et valider les nouveaux programmes d’actions localisées de la collectivité.

 

Trois journées de débat et de réflexions collectives pour définir des orientations stratégiques de gestion.

 

Courant mai, les décisions du comité syndical permettront de définir les actions intégrées dans les contrats territoriaux de milieux aquatiques pour s'adapter aux changements climatiques...Bientôt l'épilogue de ce premier épisode !