Vous êtes dans : Accueil > Le syndicat > Quelles sont ses ressources ?

Quelles sont ses ressources ?

Le Syndicat d'Aménagement du Bassin de la Vienne est un syndicat mixte fermé sans fiscalité propre aussi, chaque année, le comité syndical vote les cotisations de ses membres.

Liées au nombre d’habitants de la commune et des compétences exercées, elles se répartissent pour :

  • compétences n°1 : Aménagement, restauration et entretien des berges et du lit des rivières à 60 %
  • compétences n°2 : Aménagements et entretien d'ouvrages destinés à améliorer la pratique d'activités touristiques et sportives (telle que le canoë kayak ou autres) à 24 %
  • compétences n°3 : Activités d’animation de loisirs nautiques, environnementales et éducatives sur le bassin versant de la Vienne à 16 %

Avec une cotisation globale 2017 à 2,32 euros par habitant, la collectivité est dotée d’un budget annuel propre d’environ 170.000 euros. Toutefois, elle est soutenue par de nombreux partenaires financiers tels :

  • l’Europe via le Fond Européen de DÉveloppement Rural (FEDER) ou le programme LEADER ou FEADER porté par le Groupement d’Actions Locales (GAL) de la Châtaigneraie Limousine,
  • l’Etat via la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement, ou la Dotation d'Equipement des Territoires Ruraux (DETR)
  • l’Agence de l'Eau Loire Bretagne (majoritairement),
  • la Région Nouvelle-Aquitaine,
  • le Département de la Haute Vienne,
  • la Fédération Départementale pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques et ses associations locales,
  • suivant les projets, quelques acteurs locaux y participent aussi : propriétaires riverains, propriétaires d'ténags ou de seuils, etc.

Le budget de fonctionnement 2016 du Syndicat d'Aménagement du Bassin de la Vienne s’équilibre à 593.457 euros tandis que celui d’investissement est de 1.845.421 euros.

En 2017, le budget est exceptionnellement plus important et globalement proche de 2,9 M€ et 3,9 M€ respectivement en fonctionnement et investissement en raison de 2 opérations lourdes que sont l'effacement du barrage du Gué Giraud sur la Glane et un appel à projets sur les étangs; et, en raison d'opérations d'ordre exceptionnelles de l'ordre de 2 M€. En retirant ces éléments, le budget reste globalement stable.

Essentiellement alimenté par les dotations des communautés de communes et communes membres, les recettes de fonctionnement sont aussi alimentées par des excédents et divers soutiens aux charges salariales et au fonctionnement du Syndicat où l’Europe à travers le FEDER Loire, l’Agence de l'Eau Loire Bretagne et la Région Nouvelle-Aquitaine apportent un partenariat très précieux.

Outre les dépenses classiques liées au fonctionnement et aux salaires, un peu plus du quart des recettes de fonctionnement est versé au budget d’investissement.

Pour financer ses opérations, le Syndicat d'Aménagement du Bassin de la Vienne est fortement soutenu par ses partenaires qui apportent plus de 80 % du budget sous forme de subventions aux divers projets.

Dépense obligatoire, le Syndicat d'Aménagement du Bassin de la Vienne rembourse une faible annuité d’emprunt. Son budget d’investissement 2017 tourne autour :

  • d’études (effacement ou aménagement de seuils et d'étangs sur les bassins de la Glane et des Râches; sur la Ligoure et la Breuilh),
  • d’acquisitions (terrains en zones humides, mobiliers, matériels informatiques et sentiers d’interprétation) et,
  • de travaux (restauration des cours d’eau, abreuvoirs, clôtures, restauration de berges, plantations de ripisylve, aménagement de plans d'eau et seuils…)

Ces budgets suivent les programmations définies dans les 2 CTMA "Vienne médiane et ses affluents" et "bassin de la Briance"