Vous êtes dans : Accueil > Les actions de valorisation et d’animation > Deux sentiers d'interprétations pour découvrir la Vienne > Parcours canoë > Attention on va bientôt se jeter à l’eau !

Attention on va bientôt se jeter à l’eau !

Le départ en canoë se fait au Gué de la Roche, en aval du pont de la Gabie. Arrivés sur place vous allez pouvoir déclencher le système audio et tout d’un coup la voix de Marc, pêcheur de sa fonction, vous présente le déroulement de la balade.

Vous n’avez alors qu’à embarquer et suivre ses conseils, bien entendu c’est maintenant qu’il va falloir ramer ! Une Deux, Une Deux !

On pousse sur les bras ! Une fois le rythme pris ce n’est qu’une formalité !

Le premier arrêt se fait en amont de notre point de départ, et oui il faut remonter le cours de la Vienne, mais pas d’inquiétude la rivière est ici très calme ! Ce premier effort vaut vraiment le détour !

En effet on se trouve à proximité du pont de la Gabie, et, de la rivière, on en a une vue imprenable ! A ce moment là le système GPS se déclenche automatiquement et Marc nous raconte l’histoire incroyable de cet endroit !

Avant sa construction, qui s’est achevée en 1865, il n’y avait aucun pont sur la Vienne entre Aixe sur Vienne en amont et Saint-Junien en aval. Aucun ouvrage de franchissement sur près de 30 kilomètres !

Le pont de La Gabie offrait à tous un moyen à la fois commode et sûr en toute saison de traverser la rivière. Et oui, finis les gués et autres passages en barques !

Marc nous apprend également que cette partie de la rivière a toujours été un espace privilégié pour le franchissement de la Vienne. D’ailleurs l’endroit où l’on embarque s’appelle le « gué de la Roche ». Comme son nom l’indique, il y avait donc là, un passage qui n’a cessé d’être fréquenté depuis la préhistoire jusqu’au siècle dernier.

Avec la construction du pont de la Gabie les passages en barques se sont faits moins nombreux et ont fini par disparaître ! Mais il reste encore des traces d’un ancien pont, dit Pont-des-Piles et si l’on regarde sous notre embarcation on peut en apercevoir encore quelques dalles.