Actualités

Actualités du réseau

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

[Journée de formation des agriculteurs au pâturage des zones humides] 💬🌿

Dans le cadre des Mesures agro-environnementales et climatiques, le SABV, porteur d'un programme (PAEC) à enjeu EAU, a proposé avec le concours de Bio Nouvelle-Aquitaine et du PNR Périgord-Limousin, une formation à l'attention des agriculteurs sur les pratiques de pâturages en zones humides.
Pilotée par un agent de Bio-NA, la journée du 28 Mars 2024 s'est déroulée dans une exploitation de bovins lait sur la commune de Champsac et a accueilli 14 participant(e)s.

La journée a démarré avec une partie théorique en salle sur la définition des zones humides, de leurs richesses, leurs fonctions et des différentes pratiques de gestion, avec un accent sur les multiples techniques de pâturage. S’en est suivi une visite sur le terrain au cours de laquelle les exploitants de la ferme ont pu exprimer leur fonctionnement et présenter comment ils ont intégré les zones humides et ajusté des pratiques extensives favorables à la préservation des milieux aquatiques. Une journée ponctuée de discussions et d'échanges divers qui ont enrichis le contenu de cette formation.
Face à l’importance de la préservation de la ressource en eau et des milieux aquatiques et humides, de nombreux exploitants agricoles de notre territoire sont impliqués dans des démarches agro-environnementales et appliquent des pratiques extensives sur leurs exploitations et ces zones naturelles à fort enjeu.
Leur travail et leur prise en compte de ces milieux participe au maintien d'une activité d'élevage cohérente et respectueuse de la ressource en eau.

Le SABV remercie les participant(e)s, les intervenant(e)s et les propriétaires de la salle et de l'exploitation qui ont permis le bon déroulement de cette journée riche en informations et en échanges.

Les souscriptions aux MAEC sont possibles avant le 15 mai 2024, il n’est donc pas encore trop tard pour les personnes intéressées.
... Voir plusvoir moins

2 days ago

0 CommentairesComment on Facebook

[Journée de formation des agriculteurs au pâturage des zones humides] 💬🌿

Dans le cadre des Mesures agro-environnementales et climatiques, le SABV, porteur dun programme (PAEC) à enjeu EAU, a proposé avec le concours de Bio Nouvelle-Aquitaine et du PNR Périgord-Limousin, une formation à lattention des agriculteurs sur les pratiques de pâturages en zones humides.
Pilotée par un agent de Bio-NA, la journée du 28 Mars 2024 sest déroulée dans une exploitation de bovins lait sur la commune de Champsac et a accueilli 14 participant(e)s.

La journée a démarré avec une partie théorique en salle sur la définition des zones humides, de leurs richesses, leurs fonctions et des différentes pratiques de gestion, avec un accent sur les multiples techniques de pâturage. S’en est suivi une visite sur le terrain au cours de laquelle les exploitants de la ferme ont pu exprimer leur fonctionnement et présenter comment ils ont intégré les zones humides et ajusté des pratiques extensives favorables à la préservation des milieux aquatiques. Une journée ponctuée de discussions et déchanges divers qui ont enrichis le contenu de cette formation.
Face à l’importance de la préservation de la ressource en eau et des milieux aquatiques et humides, de nombreux exploitants agricoles de notre territoire sont impliqués dans des démarches agro-environnementales et appliquent des pratiques extensives sur leurs exploitations et ces zones naturelles à fort enjeu.
Leur travail et leur prise en compte de ces milieux participe au maintien dune activité délevage cohérente et respectueuse de la ressource en eau.

Le SABV remercie les participant(e)s, les intervenant(e)s et les propriétaires de la salle et de lexploitation qui ont permis le bon déroulement de cette journée riche en informations et en échanges.

Les souscriptions aux MAEC sont possibles avant le 15 mai 2024, il n’est donc pas encore trop tard pour les personnes intéressées.Image attachment

[Crue et embâcles] 💧⚠️

Suite aux fortes précipitations durant le week-end de Pâques, estimées entre 65 et 80 mm de pluie tombée, le débit de la Vienne, entre Limoges et la sortie du département de la Haute-Vienne, a été multiplié par quatre le 30 mars 2024, notamment avec les apports conséquents des affluents, comme par exemple la Briance.

Le débit de plein bord de la Vienne étant de 300 m³ par seconde, nous avons pu assister à une crue hors du commun. Cette crue et les courbes de débit qui ont été enregistrées nous aident à comprendre que ralentir le cycle de l’eau permettrait de mieux contrôler ces ondes de crue et ainsi de mieux les étaler dans le temps.

Face à ces inondations, l’Epage continue de gérer les embâcles emportés par l’eau, que cela soit à titre préventif ou en curatif.

Comme à chaque crue, des déchets ont été charriés par le courant, amenant avec eux une pollution plastique. Un nettoyage est prévu par le SABV, ainsi que par les associations de Aixe Canoë Kayak et de CKC Saint Victurnien.
... Voir plusvoir moins

1 week ago

0 CommentairesComment on Facebook

[Crue et embâcles] 💧⚠️

Suite aux fortes précipitations durant le week-end de Pâques, estimées entre 65 et 80 mm de pluie tombée, le débit de la Vienne, entre Limoges et la sortie du département de la Haute-Vienne, a été multiplié par quatre le 30 mars 2024, notamment avec les apports conséquents des affluents, comme par exemple la Briance.

Le débit de plein bord de la Vienne étant de 300 m³ par seconde, nous avons pu assister à une crue hors du commun. Cette crue et les courbes de débit qui ont été enregistrées nous aident à comprendre que ralentir le cycle de l’eau permettrait de mieux contrôler ces ondes de crue et ainsi de mieux les étaler dans le temps.

Face à ces inondations, l’Epage continue de gérer les embâcles emportés par l’eau, que cela soit à titre préventif ou en curatif.

Comme à chaque crue, des déchets ont été charriés par le courant, amenant avec eux une pollution plastique. Un nettoyage est prévu par le SABV, ainsi que par les associations de Aixe Canoë Kayak  et de CKC Saint Victurnien.Image attachmentImage attachment

[Vote du budget 2024]

Sous la présidence de Philippe BARRY, le comité syndical du SABV s'est réuni le 28 mars 2024 à la mairie de Condat sur Vienne en séance ordinaire pour le vote du budget 2024. L'affectation des excédents de fonctionnement et d'investissement a pu être adoptée et, un budget équilibré à 2 M € en fonctionnement pour 3,3 M € en investissement a été voté. Les orientations budgétaires ont été suivies et les cotisations "GEMAPI" n'ont pas été augmentées.

Le budget comporte plus de 80 projets axés sur des études et des travaux de renaturation de cours d'eau, des acquisitions foncières de zones humides stratégiques, des travaux de restauration des ripisylves et des plantations de haies, des études et travaux de restauration de la continuité écologique ou d'aménagements d'étangs, des travaux tournés vers le secteur agricole, l'aménagement de 2 sentiers d'interprétations et du renouvellement de matériels (informatiques, véhicules, mobiliers...), des nouveaux outils de communication et des mesures analytiques de suivis des milieux aquatiques.
Quelques délibérations ont également été votées à l'unanimité pour les ressources humaines, la formation ou des demandes de subventions. Des échanges ont également pu avoir lieu, entre les élus, au sujet du rapport d'activités 2023 qui a été présenté et d'autres points d'actualité.
... Voir plusvoir moins

2 weeks ago

0 CommentairesComment on Facebook

[Vote du budget 2024] 

Sous la présidence de Philippe BARRY, le comité syndical du SABV sest réuni le 28 mars 2024 à la mairie de Condat sur Vienne en séance ordinaire pour le vote du budget 2024. Laffectation des excédents de fonctionnement et dinvestissement a pu être adoptée et, un budget équilibré à 2 M € en fonctionnement pour 3,3 M € en investissement a été voté. Les orientations budgétaires ont été suivies et les cotisations GEMAPI nont pas été augmentées.

Le budget comporte plus de 80 projets axés sur des études et des travaux de renaturation de cours deau, des acquisitions foncières de zones humides stratégiques, des travaux de restauration des ripisylves et des plantations de haies, des études et travaux de restauration de la continuité écologique ou daménagements détangs, des travaux tournés vers le secteur agricole, laménagement de 2 sentiers dinterprétations et du renouvellement de matériels (informatiques, véhicules, mobiliers...), des nouveaux outils de communication et des mesures analytiques de suivis des milieux aquatiques.
Quelques délibérations ont également été votées à lunanimité pour les ressources humaines, la formation ou des demandes de subventions. Des échanges ont également pu avoir lieu, entre les élus, au sujet du rapport dactivités 2023 qui a été présenté et dautres points dactualité.